zip

Le 9 avril s'éteignait l'un des phénomènes de foire le plus connu de ce siècle et peut être même de tous les temps. Célèbre certes mais aussi très mystérieux car le doute ne sera sans doute jamais levé quant à ses réelles capacités intellectuelles alors qu'il était présenté comme ne pouvant s'exprimer que par grognement et s'habillant de peaux de bêtes.

William « Bill» Johnson nait en 1842 de Mathalia et William Sr Johnson, couple d'anciens esclaves. Bill Johnson se développe normalement jusque à ce que sa tête cesse de se développer en même temps que le reste de son corps. Il est en fait atteint de microcéphalie. Bien sur, il n'en fallait pas plus pour que PT barnum, grand découvreur de « curiosités » ne le remarque, et ne l'achète a ses parents. Comme ils sont d'une extrême indigence, ces derniers acceptent.

Il est dès lors connu sous les surnoms de « l'indescriptible », du « chaînon manquant » mais celui qui le rendit célèbre fut « Zip the pinhead » (pinhead voulant dire « tête d'épingle ») .
Pour renforcer son aspect hors du commun, on lui rase le crâne sur les côtés et on l'affuble de vêtements de fourrure.
Les bonimenteurs le présentent comme un « sauvage » capturé au cours d'une chasse au gorille en Afrique. Il ferait, toujours selon ces mêmes bonimenteurs, partie d'une tribu toute aussi sauvage que le serait Zip.

Partout ou se rendent les cirques employant Zip, ce dernier offre le même spectacle. Il ne parle jamais et ne s'exprime que par cris et grognements. Il se nourrit de viande crue qu'il mange devant les spectateurs. Ces derniers lui jettent des pièces qu'il ne sait que renvoyer, ne connaissant apparemment pas la valeur de l'argent. Même ses repos sont publics.

Il atteint vite une grande notoriété tant et si bien que le prince de Galles en personne demande à le rencontrer alors que Zip n'a que 18 ans.
Charles Dickens lui-même le rencontra en 1867 et il ne peut dire que « what is it » (qu'est-ce que c'est?) en le voyant. Anecdote aussitôt reproduite sur les affiches du spectacle. Les revenus de Zip approchent à cette époque près de 900€ par mois.
Entre temps, Zip se prend à avoir des velléités artistiques et achète un violon qu'il pratique d'une façon toute personnelle et en aucun cas mélodieuse !

zip 2


Quelques temps avant de prendre sa retraite, il quitte Barnum et associé pour se produire au side show du Coney island aux côtés de phénomènes tout aussi fameux que lui.
Il cesse les exhibitions dans les années 1880, date à laquelle son inculture supposée et sa prétendue méconnaissance de la valeur de l'argent ne l'empêchent pas de créer et faire prospérer un élevage de poulets.

En 1925 alors qu'il se trouve non loin de l'océan sur la cote ouest des états unis, Zip entend une fillette crier: il regarde en direction de l'eau et l'aperçoit en ttrain de se noyer. Il plonge pour la ramener sur la terre ferme et la sauve.

Il s'éteint en 1926 d'une bronchite. Ses funérailles sont suivies par de très nombreuses personnes dont un grand nombre sont également des phénomènes de foire.

Par la suite, plusieurs phénomènes s'inspirèrent de Zip et de son surnom: citons notamment Zap, le duo Zapo et Zupo ou encore Zippy. Selon la légende, sur son lit de mort Zip aurait déclaré:
« Nous les avons bien eus, toutes ces années » . Car en effet, le doute ne fut jamais levé quant à ses réelles capacités mentales ou sa capacité à tenir une conversation intelligible dans l'intimité.

 

 

 

 

 

zip 3

zip 4