Célèbre femme pirate, Anne Bonny tient sa notoriété au fait qu'elle a été amie, peut-être maitresse, d'une autre fameuse pirate: Mary Read. Se faisant passer pour un homme, la légende affirme qu'elle dévoilait sa féminité à ses victimes mourantes.

*

*               *

*

 



anne_bonnyCertains pirates sont connus par le nombre de bateaux qu'ils ont pillé, d'autres par leur cruauté. Anne Bonny n'appartient à aucune de ces catégories, elle est en fait surtout connue car elle a été l'amie et certainement la maîtresse de de Mary Read, une autre femme pirate.

Anne Bonny est probablement née en 1697 en Irlande.
Cette année là, William Cornac, notable riche et respecté, fait un enfant à Peg, l'une des servantes attachées à son service.
Un scandale éclate (la jeune femme et Cornac n'étant évidemment pas mariés), ce qui a comme conséquence de le contraindre à s'expatrier en Caroline du sud où il accroit sa fortune en exploitant la terre.

Il emmène avec lui sa fille illégitime, qu'il appela Anne, et la mère de cette dernière.
Plus tard, Anne Cornac, bien que vivant avec son riche paternel, court la rue habillée de haillons, le visage crasseux, ses cheveux roux en bataille. Au grand dam de son père qui espère bien qu'elle « devienne quelqu'un ».
Anne se sert sans doute de son apparence négligée pour contrecarrer les plans de son père qui voulait la marier avantageusement.
En grandissant, Anne devient une belle jeune femme mais est de plus en plus rebelle, turbulente et d'une humeur épouvantable.

D'aucun affirment qu'elle tua un jour une des servantes de son père qui l'aurait agacée; D'autres qu'elle frappa si fortement un homme au cours d'une bagarre de taverne qu'il dut garder le lit plusieurs jours.
Cependant, ces deux faits appartiennent presque certainement à la légende.
Ce qui est certain c'est que les fréquentations d'Anne laissent pour le moins à désirer: elle hante les bars et autres mauvais lieux, s'acoquine avec les boucaniers et autres marlous de passages.

Elle n'a que seize ans lorsque-elle rencontre un minable pirate nommé James.
S'il trouve en Anne une épouse fort belle avec un caractère bien trempé, il espère surtout mettre un jour la main sur l'héritage paternel. Mais las des frasques de sa fille, William Cornac la déshérite.
Peu après, une de ses granges prend feu, on soupçonne Anne Bonny de s'être vengée.
Le couple déshérité fuit la Caroline en direction des Caraïbes, où James Bonny gagne sa vie en devenant « indic », en vendant les pirates qu'il fréquente. Pendant ce temps, Anne fréquente les pirates de tous horizons.

C'est là qu'un certain Chidley Bayard s'entiche d'Anne qui, décidément, sait fortement jouer de ses charmes.
Bayard est un homme riche et puissant tandis que le couple Bonny reste sans le sou. Anne et Bayard deviennent amants mais il sera délaissé très vite au profit de Pierre Bousquet, autre amant de la jeune femme volage. La vie sédentaire qu'elle mène l'ennuie et elle désapprouve le « métier » de son époux, James Bonny. En compagnie de Bousquet, elle vole un navire pour aller piller un vaisseau français.

Les femmes étant interdites à bord, elle se fait passer pour un homme afin d'éviter les ennuis.

Arrivés à portée de canon du bateau, Anne et Bousquet se couvrent de sang de tortue pour impressionner les marins français fort superstitieux, à l'instar de bien des marins de l'époque, et créent un faux équipages composés de mannequins.
Terrifiés, leurs adversaires quittent le navire après un seul coup de semonce.

Peu après, l'astucieux duo rencontre Jack Rackham et tous trois volent un sloop (petit bateau à un seul mât) pour fuir l'île des Bahamas devenue malsaine pour les pirates.
En effet le gouverneur de New Providence accorde l'amnistie pour tous les pirates renonçant à leurs activités criminelles et donne la chasse aux autres.
Pour se tirer d'affaire, Anne serait apparue complètement nue et aurait joué sur la pruderie des marins qui les recherchaient, elle et ses deux acolytes (affirmation fantaisiste toutefois, Anne se faisant passer pour un homme elle aurait vraisemblablement tout fait pour ne pas révéler sa féminité).
Anne et Rackam deviennent ensuite amants.

Quelques semaines après l'équipage revient aux Bahamas.
Anne toujours déguisée en homme se fait désormais appeler Adam et rencontre un pirate dont elle tombe éperdument amoureuse. Elle lui révèle sa véritable nature et ses sentiments.
Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'elle vient de faire la connaissance de Mary Read, autre femme pirate. Les deux femmes se lient d'amitié (où deviennent maîtresses selon les versions) et s'embarquent sur le vaisseau de Rackham. Anne présente Mary comme étant un homme.
Ici les théories divergent quant à la nature des relations entre Mary et Anne: simples amies ou amantes?
Rackham aurait surpris les deux femmes au lit découvrant la vrai nature de Mary Read; cette version est cependant controversée. Quoi qu'il en fût, Rackam découvre qu'il embarque non pas une mais bel et bien deux femmes pirates.
Il décide cependant de le taire.

Décision apparemment payante étant donné que l'étrange trio capture et pille de nombreux vaisseaux dont l'un appartient au fameux Chidley Bayard, l'ancien amant d'Anne.
Elle demande de ne pas l'attaquer de front (peut-être par égard pour son ancien amant) mais opte pour une stratégie encore une fois audacieuse: elle décide de séduire le capitaine du navire, un certain Hudson.
Elle le drogue et enivre l'équipage puis durant la nuit elle inonde les réserves de poudre et de mèche à canon; Rackham n'a même pas à combattre et se fait remettre la cargaison du navire de Bayard.
Le pillage ne fait qu'un seul mort: le capitaine Hudson, Mary Read, ivre de jalousie, l'ayant tué sans mot dire.

La vague de succès du trio prend fin le 21 octobre 1720. Un navire de guerre Britannique, après des mois de traques, arraisonne le navire de Rackham.
A l'exception des deux femmes, l'équipage est trop saoûl pour combattre et tous sont capturés, jugés en novembre de la même année puis pendus.
La dernière phrase d' Anne pour Rackham sera "si tu t'étais battu en homme, tu ne crèverais pas comme un chien".
Le juge décide de surseoir aux pendaisons des deux femmes pour cause de grossesse (réelle ou simulée) mais Anne meurt quelques mois plus tard (à cause d'un accouchement qui se serait mal déroulé, ou peut-être de la fièvre jaune.
Mary Read mourut en prison.

On ne sait pas avec certitude ce qu'il advint d'Anne, on dit d'elle qu'elle avait été enceinte, ou qu'elle l'avait prétendu pour surseoir à son exécution. Selon les versions, son père a usé de de son argent pour faire oublier le dossier.
Une autre version affirme que Le gouverneur lui avait accordé le pardon royal et que Anne repartit avec l'enfant qu'elle attendait.

Enfin, d'autres pensent qu'elle serait retournée à la piraterie sous un autre nom (soit Bartholomew Roberts soit Charlotte du Berry).